Genre, agriculture et TIC : Ce que l’on peut faire avec 7000 euros

Taïguey de la République DominicaineTaïguey de la République Dominicaine

Dans la région d’Uvira, en République du Congo, les cultures de racines de manioc des femmes se faisaient détruire par des parasites, mais grâce à une formation en internet, elles ont pu accroître leur production de culture saine et leur connaissances en agriculture. En République Dominicaine, les femmes d’une coopérative agroalimentaire ont appris à mieux gérer leur production grâce à une formation en TIC – plusieurs d’entre elles avaient plus de 50 ans, ce qui est considéré comme étant “vielle” et “bonne à rien” par les standards dominicains. Apprenez-en plus sur ce que les projets GenARDIS ont pu accomplir avec des petites subventions d’environ 7000 euros.

Recherche internet apporte des solutions aux maladies des cultures
IFDAP, République démocratique du Congo (RDC)

Les producteurs de racines de manioc de la région d’Uvira, en RDC, ont reçu une formation sur l’utilisation du téléphone mobile pour contacter des acheteurs potentiels, ce qui leur fait économiser des déplacements coûteux jusqu’au marché.

Dans la région frontalière d’Uvira en RDC, les cultures de racines de manioc des femmes étaient détruites par des parasites. Pour aider les femmes de cette communauté à augmenter leur production saine et leurs connaissances, l’IFDAP leur a montré comment faire des recherches sur l’internet pour connaître les maladies qui touchaient leurs récoltes. Les femmes ont aussi reçu un téléphone mobile pour qu’elles puissent communiquer avec des acheteurs potentiels, et 48 femmes et 18 hommes de neuf groupes de femmes de la région ont appris à se servir de la technologie. Une émission de radio hebdomadaire (« La voix de l’agricultrice ») a également été créée et des sujets sur le genre et l’agriculture y sont abordés.

Grâce à leurs nouvelles connaissances et à l’accès à la technologie, les femmes rurales d’Uvira ont vu leur production et leur revenu familial augmenter. L’augmentation du revenu familial a permis d’acheter de meilleurs outils, une meilleure éducation pour leurs enfants et une meilleure nutrition pour elles-mêmes et leur famille. Alors que certains hommes se sont montrés jaloux du nouveau pouvoir économique des femmes et ont résisté, d’autres ont bien accueilli ces changements et contribuent au travail à la maison. Par cette initiative, les femmes d’Uvira ont gagné le respect de leur famille et de leur communauté.
Les TIC aident des agricultrices dominicaines à mieux gérer leur coopérative

Les TIC aident des agricultrices dominicaines à mieux gérer leur coopérative
Fundación Taigüey, République dominicaine

La Ciénaga est un petit village de la République dominicaine où 75% des habitants vivent en-dessous du seuil de pauvreté. Avec l’aide de la Fundación Taigüey, les femmes ont mis sur pied une coopérative agroalimentaire. GenARDIS a financé la composante TIC de cette initiative qui visait à les aider à gérer leur coopérative.

Seize femmes du conseil de la coopérative ont suivi une formation sur les outils nécessaires pour gérer la coopérative. Bon nombre d’entre elles avaient 50 ans, c’est-à-dire qu’elles étaient « vieilles » et « plus bonnes à rien » selon les normes du monde rural de ce pays. La plupart n’ayant pas fini l’école primaire, le personnel de la Taigüey a décidé de commencer par le commencement : on leur a enseigné les mathématiques pour qu’elles comprennent la logique d’outils comme les feuilles de travail.

Grâce à la composante TIC, la majorité d’entre elles n’a plus peur des ordinateurs. Les responsables de la coopérative se sont rendues en Uruguay pour partager leur expérience avec une coopérative du même genre. Avant de prendre l’avion pour la première fois, elles ont pris part à une téléconférence et ont rencontré leurs homologues uruguayennes. Ce premier échange a facilité les rapports en personne.
Le principal enseignement de cette expérience est que les TIC n’apportent pas le développement par elles-mêmes. Elles doivent être intégrées à des initiatives plus larges et plus inclusives qu’elles contribuent à accélérer et à rendre plus efficaces.

taiguey.org

Photo par Fundacion Taïguey. Une coopérative de femmes de La Ciénaga, en République dominicaine, récolte des fruits pour faire des confitures écologiques. Les femmes ont accès à un centre de TIC où elles apprennent à se servir d’outils pour gérer leurs activités.