Sept recommandations pour assurer un accès équitable aux TIC par les femmes rurales

Telecentre à Uvira, DRCTelecentre à Uvira, DRCL’analphabétisme, le manque d’électricité et la médiocrité des infrastructures font partie des obstacles qui empêchent les femmes rurales de tirer profit des TIC. Mais ces défis reliés au genre sont rarement pris en considération, et les politiques qui sont développées sans considération envers le contexte particulier les gens ruraux ont moins de chance de réussite, puisqu’ils ne répondent pas aux besoins de tous d’une façon équitable. Voilà pourquoi il est si important d’inclure le genre dans le processus politique. Que peuvent faire les décideurs locaux et nationaux pour résoudre certains de ces problèmes? L’analyste de politique Sonia Jorge offre quelques pistes de réflexion.

Dans une perspective d’équité, le premier objectif d’une politique de TIC devrait être de permettre aux femmes et aux hommes d’accéder aux TIC de façon abordable, quels que soient le lieu, la langue, l’âge, la race et la classe sociale. Mais les décideurs s’intéressent rarement aux questions de genre. Et les politiques qui négligent le contexte particulier de la vie des femmes et des hommes sont plus susceptibles d’échouer car elles ne répondent pas équitablement aux besoins de tous. C’est pourquoi l’inclusion de la dimension genre est essentielle et doit être intégrée dans le processus de formulation de la politique.

Les preuves abondent sur l’impact considérable de l’analyse du genre dans le travail de développement. C’est sur ces preuves, et sur l’expérience de plusieurs projets de TIC dans le monde, que repose l’analyse de genre dans la politique et la planification des TIC. L’expérience des récipiendaires et des projets de GenARDIS montre qu’il reste encore beaucoup à faire au niveau des politiques et de la planification pour que les TIC offrent les mêmes possibilités et avantages aux femmes et aux hommes dans les zones rurales. Elle souligne aussi la nécessité de formuler des politiques intersectorielles ciblées et coordonnées qui visent à améliorer la vie des femmes et des hommes dans les zones rurales.

Les recommandations suivantes sont le résultat des expériences des récipiendaires et des projets de GenARDIS et devraient être prises en compte pour orienter le projet lui-même, mais surtout pour orienter la politique nationale aux niveaux de la région et des pays. En fait, ces recommandations peuvent jeter les bases d’un programme de plaidoyer pour les politiques ciblant plus précisément une politique d’accès universel et de développement rural sensible au genre.

  1. Améliorer et étendre les infrastructures rurales en privilégiant les installations d’accès publiques communes, et en particulier les technologies sans fil et les sources d’électricité nécessaires. La politique devrait prévoir la création et l’application d’un fonds d’accès universel pour promouvoir et soutenir le déploiement des technologies sans fil et les infrastructures dans les régions rurales et éloignées, en coordination avec les fournisseurs d’électricité.
  2. Investir dans l’accès communautaire (p.ex. les télécentres) dans les régions rurales. La logique de l’accès communautaire est évidente d’un point de vue économique et social. Il offre un accès abordable sans les frais de propriété et établit un cadre communautaire pour créer des programmes de formation et des services de soutien nécessaires, dont un bon nombre devant cibler les besoins des femmes et des filles dans les communautés rurales. On constate également que les projets de type télécentre en milieu rural contribuent à garder les jeunes dans la région.
  3. Préparer et mettre en œuvre une campagne d’éducation sur l’égalité de genre et les droits des femmes dans le contexte des TIC pour le développement. Il est essentiel que les TIC ne deviennent pas la cause de conflits et de violences fondés sur le genre. Il faut continuer de sensibiliser la population aux droits des femmes et à l’égalité de genre.
  4. Promouvoir et soutenir le développement des contenus locaux dans les langues locales. Il faut avoir des contenus locaux et adaptés pour créer la demande et un marché pour les services et les applications de TIC. Ils peuvent contribuer à renforcer les capacités locales et/ou soutenir les entreprises locales qui s’intéressent au développement de contenus destinés à leurs communautés et qui sont diffusés par les réseaux de TIC, dont la radio.
  5. Soutenir les programmes d’alphabétisation des adultes dans les régions rurales. La politique et les institutions de TIC devraient promouvoir et soutenir les efforts d’éducation de la population et en particulier des femmes dans les régions rurales.
  6. Promouvoir et faciliter la création de partenariats publics-privés pour la réalisation de projets ruraux, à la fois dans un but financier et pour le soutien opérationnel et à la mise en oeuvre. Ces partenariats peuvent être conclus avec des entreprises locales ou nationales, y compris celles qui offrent un soutien technique, avec des coopératives rurales, y compris les coopératives de femmes, ainsi que d’autres entreprises locales qui savent rejoindre les utilisateurs.
  7. Développer un programme par lequel les parlementaires et les institutions de l’État sponsorisent des projets ruraux de TIC pour faire connaître leurs réussites et obtenir un soutien politique. Les projets de TIC et d’infrastructures sont très présents dans les programmes de développement gouvernementaux et permettent une plus grande visibilité et un soutien garanti pour assurer le succès du projet.

Sonia Jorge est une consultante internationale en politique de communication et de régulation, et genre et développement. Elle travaille surtout sur les politiques et la régulation dans des pays en développement.

Cet article a été tiré de la publication GenARDIS 2002 – 2010 : Des petites subventions qui ont transformé la vie des femmes en agriculture, une collection du travail des gagnants GenARDIS au fil des années, et évalue l’impacte que les fonds a eu sur la vie des hommes et femmes ruraux.

Photo par gagnant GenARDIS, IFDAP